Lug

Bonjour, Suavelos, Aloha, Merci

Il y a fort longtemps de votre temps, j’étais connu et vénéré, je suis présent depuis tous ces temps, discret, en paix, toujours méconnu même dans les temps où je fus connu. Le temps de la reconnexion, vous dites, est venu, d’un retour à la fraternité, à la gaîté qui vous caractérisait, cet allant de joie et d’espoir. Il fût un temps où le pouvoir n’était pas une domination écrasante et humiliante mais plutôt une aide, un atout dans la cohésion, dans l’échange et l’harmonie même dans les grandes différences, avec vous et nous, ensembles nous avions commencés l’unification, le début, un peu faible, d’une belle vie douce et gracieuse. Encore un peu et tout aurait été magnifié.

Il était facile dans ces temps non installés, encore fébriles, de basculer face à l’incompréhension. De ces voisins un peu lointains, avides, qui ont su mettre à profit ce qu’ils ont compris comme de la faiblesse, qui n’était autre qu’un état presque enfantin, innocent, la jeunesse d’un nouvel esprit. Bien souvent surpris de votre force de groupe, c’est à peu près tout ce qu’il vous reste de ce peuple en pleine jeunesse de vie. Craint, vous l’avez été, vous n’aviez aucune peur de ce voisin devenu l’envahisseur, ce cousin éloigné était de la famille un peu méconnue et comme il arrive parfois, une famille qui s’est déchirée un peu trop, jusqu’à l’oubli.

Le temps n’est pas au retour dans un passé obscur pour vous mais bien de donner une nouvelle vie, une nouvelle énergie à toutes ces jeunes branches, ces nouveaux bourgeons qui, en reconnaissance de l’arbre dans son entier duquel elles sont issues, trouvent, je dirais, retrouvent, sa puissance, sa nature, avec le nouveau souffle qui vient aussi de la force et de la vigueur de ses racines. Renouveler, redorer, retrouver sans nostalgie ou esprit de revanche sa place au milieu et en belle intelligence parmi le tout, les tous, ce qui vous caractérisent, différencient et en même temps vous rendent si semblables les uns des autres, en acceptant pleinement que l’autre est juste un autre ami, une famille à recomposer et unifier pour de vrai, à l’image des enfants de la nature que vous étiez.

Ce jour est pour moi, comme pour vous, une belle émotion de joie commune. Je serai un hôte charmant comme je l’ai toujours été, je vous accueille avec la paix et la douceur qui sont des biens précieux à mes yeux. Un petit vent de nature divine nous accompagnera pour emporter au loin les différences. Cet instant est un théâtre de retrouvailles, une rencontre autour d’une table ronde, un échange divin et divinisé. Je suis enchanté de vous enchanter, ravi de vous ravir, une redondance comme une ritournelle, comme un chant rythmé pour danser en communauté de cœur et d’esprit.

En harmonie, nous passerons ces moments choisis. Entrons dans la danse mes amis, une danse de transparence, une présentation sous forme de représentation, un jeu de et en miroir, une pièce jouée et enjouée, pour mettre à plat nos belles intentions d’union et d’unification. Une journée ensoleillée plus qu’il n’y paraît, avec de belles énergies lunaires. Une méditation de groupe, vous, nous et le tout, des volutes de fumée, une bougie pour éclairer, une belle respiration, un bref instant magique dans la paix.

Merci pour vous, Merci à vous et à nous. Soyez mes invités privilégiés à ce grand banquet d’unité et de fraternité. Amour et gratitude en toute amitié.

 

( jeudi 22 mars 2018 – Villa urbana )

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s