analyse versus jugement

Votre aptitude ou vos capacités à analyser sont en fait basées sur une notion de jugement, tout simplement. L’analyse est en soi un jugement en cela qu’elle va chercher dans un système intégré de comparatifs non inné mais bien acquis. Tout cela n’est pas un souci en soi, c’est en lien serré avec votre perception de vos temporalités et pluralités. Vos mémoires ou regards de vos premiers temps de respiration dans vos incarnations vous sont brouillées comme souhaité, aussi il vous est quasi impossible, selon vos dire, de vous replonger dans ces instants où vous étiez le tout en toute simplicité. 

Très vite, les différents facteurs mis en place, ou croyances ou choix d’expérimentations vous sont apparus comme des bulles attrayantes colorées de perceptions sensorielles et autres en rapport quasiment directement avec ce que vous nommez le goût, les sens et autres. Ce qui complique, à titre choisi, sont vos normes et dimensions données à chaque chose, une chose vue comme toutes perceptions d’objets qu’ils soient physiques, de vos physiques ou non, telles des pensées, des sentiments, des émotions et ainsi de suite. Alors, commence cette vision d’analyse, de classement, de jugement. Ce jugement est tout aussi divin que votre existence actuelle, rien n’est autre que divin.

Commence aussi ce classement des genres, des existences et des gens dans de multiples sous-classements, dans tout cela il y a un ordre en apparence dicté par une bienveillance cachée, cette bonté que vous vous accordez dans les premières années.

Où, quoi, quand et qui suis-je ?

Vos choix communs ont rapidement mis la main sur ces classements divers et variés et ont vite émis des jugements le plus souvent estampillés divin et, il est vrai, vous êtes, comme tout est, divins. Vous avez parfaitement le droit de retirer de façon arbitraire, ce droit au divin à telle ou telle chose ou objet ou être et c’est ce qui a été fait et c’est allègrement que vous vous en êtes félicité. L’apparente erreur de jugement ici est divinement exprimée et diffusée.

L’analyse ne sert qu’à mettre une étiquette ou une autre, à faire rentrer dans un moule ou un autre prédéfinis par des codes, des codifications, donnés arbitrairement, à des objets physiques ou non, le vivant, les gens y compris. Cela repose sur des idées liées le plus souvent à des frayeurs, des manques ou pensés comme tels, et tout un tas de schémas de pensées sur le même thème en déclinaisons variées avec comme fondement cette peur primale de séparation, de dissociation qui finalement a générée en elle-même plus de séparation encore. Tout est en accord parfait avec vos souhaits.

Comment vivre le retour au tout sans vivre l’illusion de séparation ?

Chaque vie exprimée est, en quelque sorte, en elle-même un petit déchirement, en cela qu’elle a une forme choisie qui se détache de l’environnement pour pouvoir en faire l’expérience. C’est une merveille de sensations que de pouvoir toucher des objets sans percevoir pleinement que c’est un autre aspect de soi. Le fabuleux s’exprime pleinement dans ces portions de toucher, de rapport avec les matières et la non-matière que sont les expressions en apparence virtuelles telles que le parler, le penser et autres psycho-philosophico-intellectuelles nous pourrions dire. Toutes expressions physiques ou non, selon vos dire, est bien une expérimentation des sens, tout étant pleinement matière et non-matière, même ce que vous appelez actuellement le subtil.

Ces choix posés de définitions, caractérisations, noms donnés, périmètres délimités et ainsi de suite, sont des distanciations émises pour une forme de compréhension de la forme. Vous choisissez la forme, vous en êtes les créateurs, aussi vous avez légitimement ce droit de rétractation à accorder ou non un caractère divin à vos propres expressions, à ceci près que vous appelez actuellement à redorer vos visions. En cela, vous êtes en train de revenir sur vos choix de principes, de lois, d’analyse et même si vous le faites beaucoup avec les seuls outils habituels que vous pensez avoir, et que, vous pensant dénués d’autres moyens, il y a des jugements et analyses en tout genre, vous êtes malgré tout en reconfiguration de vos systèmes de pensées.

Vos étiquettes sautent, se décollent, se fanent, se détériorent, ils en est de même de vos formes pensées qui ne vous ont pas données la satisfaction souhaitée, vous pouvez remercier vos opposants, comme vous dites, ils ont joués le rôle parfait de miroirs de vos créations. Bien-sûr, il y a du jugement dans ces moments de retour à ce qui se délie et se révèle, un passage pas forcément obligé, mais qui a peut-être été voulu. À chacun de se déposer en son centre pour pouvoir poser en communauté des choix uniques pour le bien, ou le mieux-être comme vous êtes nombreux à le demander et ce, aussi pour le commun.

Vos analyses appelant d’autres analyses des analyses initiales se sont enfoncées tant et plus dans un processus quasi viral de toujours plus d’analyses et de sous-analyses cela peut ne jamais avoir de fin puisque tout repose sur des définitions, théories et théorèmes sans fondement tangible même au regard de vos sciences qui ont pris et se sont basées sur des postulats au détriment d’autres et en séparation de tout le reste, tout cela en toute partialité et en tout point parfait dans la réponse à vos choix sélectionnés.

Revisiter l’acquis, le tangible, le sûr et certain, l’expérience de longue date, toutes ces certitudes que vous vous appliquez au lever chaque matin à vous-mêmes. Vous enfilez parfois très tôt jusque tard le soir des couches épaisses d’analyses de vous-mêmes, de jugements lourds et pesants. Tout cela pourrait être allégé par un regard enfantin dénué de jugement sur les jugements que vous portez. Vivez ici, maintenant, comme si rien n’avait existé avant et que rien n’existe après. Le tout étant modifiable et modulable indéfiniment.

Il n’y a de conséquences que dans une vision d’analyse et de jugement en corrélation avec des notions acquises de passés et de futur supposés.

 

collectif en intra-terrestre

lundi 06 janvier 2020 – Villa urbana

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s