Confination

Qu’est-il émergent ?

Dans vos émotions, il est une saison en diapason de vos disparités jouées souvent en déjouées qui, pour être manifestées en sonorités enjouées, vous sont amenées en ambiances grincées et cloisonnées. En déstabilisation, vous vous invitez à réapprendre la cohésion dans toutes vos notes aiguisées et pleines d’aspéritées pour apporter de la liberté, des potentialités de libertés au fin fond de vos confinements qui n’ont rien à voir avec ce que vous croyez expérimenter dans ces apparences jouées qui ont pour dessein de vous dévoiler vos vérités que vous vous tenez bien cachées.

Une secousse, des secousses pour que poussent et repoussent vos racines et branches ainsi que votre mousse, ce divin duvet de charité, mais aussi ce lierre qui opère l’appairage de vos attaches dispatchées dans vos lieux éloignés que vous ignorez à volonté et dessins animés de vos ambivalences jouées, une belle reliance par le gui pourrait être envisagée.

Vous pensez être dans une misère d’éloignement de vous-mêmes, de vos droits et limitations de vos surcroîts de libertés, vous êtes loin de ce qu’est la liberté dans vos limitations d’expressions d’extériorité. Vous avez posés en communauté tant et tant de points limités qui ont délimités vos émissions de créations. Des resserrements de vos visions de libertés vous sont offerts pour cette temporalité que vous avez souhaité interpréter en différencié. La patience, patienter n’est pas plus à jouer que l’observance, il est ici question de résilience en forme de révérence à soi-même.

À proprement parler, prenez votre envol et envolez-vous vers vous, ce vous que vous ne regardez plus qu’au travers de vos lorgnettes en vision convexe et perplexe. Vous vous invitez à vous approcher de vous en vision rapprochée. Ne vous y trompez pas, vous êtes pleinement en accord des désaccords désenchantés complètement joués par vos communautés en mondialité. Même vos jeux de désespérés sont en tous points accordés aux sonorités et viennent ajouter des textures dures aux duretés déjà exprimées.

Une nuée de beautés bleutées vous accompagnent pour filtrer, comme souhaité, vos rugosités diffusées, ainsi en est-il également de myriades magiques en tous points mirifiques qui ont également été conviées et invitées. De solitude vous ne saurez souffrir si vers l’univers ciel vous tournez vos manèges et cortèges.

En ces temps comme troublés et entre-choqués vous apparaissez comme ballottés, en cela la pièce est bien jouée, mais dans vos notions de réalité vous avez cette vibrance de grinçance, une semblance de complications aux graves conséquences. Nul n’est tenu de vivre hors de la plaisance, chaque vie trouve sa voie dans sa joie.

Il est nullement besoin d’être en culpabilité de vos responsabilités il est ici question d’ignorance de vos capacités. Vous avez reçu chacun, chacune, toutes aptitudes à explorer vos secrets les plus cachés, en tout temps l’illusion est d’ignorer ou de le feindre et non d’être dépossédé.

Qu’il est plus que joyeux de vous accompagner dans vos circonvolutions nuancées et variées en panaché de couleurs et de saveurs du plus sombres aux plus illuminés de vos éclats exprimés, en cela vous ne ménagez aucun de vos efforts. La scène est du plus bel effet.

Vous pourriez nous reprocher notre approche aux accents guillerets, nous le comprenons bien, il est une réalité par delà votre réalité, qui porte des accords sympathiques pour vos choix posés.

Au delà de vos vécus en apparence de complications vous êtes et avez pleinement lancé des processus, selon vos mots, qui ont pour objectifs de renforcer votre fragilité pour la faire se désagréger en finalité. Le retour à votre pleine puissance est de l’ordre de l’imminent sans notion de temps.

L’ancien trépasse pour laisser place à la nouvelle grâce. Ce qui est voulu, arrive en toute gaîté nimbé de naïveté.

Regardez le ciel, vos cieux, chacun le sien qui rejoint le commun, pour en finir avec ce regard terreux de terreur de votre terre qui diffère tellement de la réalité de votre divinité terre bien-aimée qui ne fait que vous aimer. Éloignez de vos culpabilités vous pourrez voir et comprendre ce que voir et comprendre veulent dire dans une forme de vérité éloignée de vos vérités engrammées et programmées.

Éveillez-vous n’a pas uniquement pour sens de vous tourner vers un autre monde ou une autre façon, l’éveil, s’éveiller, aller vers l’éveil est plus un retour au vrai de vos vérités propres, intérieures, non pas en contradiction avec un extérieur mais en retour de cohérence avec votre intérieur propre sans comparaison, pour autant qu’il en soit ici question, autre que de soi à soi.

Vous êtes des liaisons et agrégats de connexions. Dans vos langages disparates et dissemblables, en apparence tout du moins, circulent et véhiculent des vérités bien plus substantielles et en vérités existentielles que vous ne vous autorisez à percevoir, voire même à envisager, en potentialités que vous vous cachez à vous-mêmes. Par delà vos peurs se cache un jour sans nuit, et des nuits sans frayeur.

Cet amalgame, ces conclusions de vos vécus comme compliqués et confinés ne ressortent dans ces aujourd’hui que pour déconfiner vos nouvelles positions qui peinent à sortir, le confort du cachot non douillet, aux accents d’une nature cloisonnée à laquelle vous êtes habitués. Un retour à votre entière nature a encore, pour l’instant, des impressions d’exploration de zones extérieures apparentées à vos côtés hantés. Vous ne découvrirez que votre connu infini, rien de plus.

Nous nous permettons toutefois de vous informer sur vos articles de vérités loin d’être vrais selon vos perceptions ou croyances de ce que pourrait représenter la vérité dans cette vision de vie choisis. Vous le savez intuitivement, votre vérité n’est pas ailleurs mais bien ici, votre ici.

À ici sans là éloigné.

Groupements stellaires intra et extra-temporel

homy or not homy – Vaulx en velin – samedi 21 mars 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s