L’Or Royal

L’or royal est une matière authentique, non synthétique, non reproduite. C’est une matière qui ne peut être ni fondue, ni refondue, elle est d’origine de l’origine. Tout ce que vous comprenez comme or refondu est donc reproduit, garde une forme de valeur synthétique pour jouer avec l’éthique. L’or royal est inaltérable, impraticable, intransformable, il a une valeur authentique et inépuisable mais pas en sens du commerce comme vous l’entendez. Il n’empêche que cet or synthétique, reproduite, est, a été et sera toujours une pratique pour jouer avec tout ce qui est authentique. Les prémices de ce que vous êtes est authentique, a été construit par les mêmes énergies que cet or primitif et la recherche de cet or est une recherche de l’or, des particules d’or qui vous constituent, elles restituent votre royauté dans tous vos aspects même les plus controversés. La perplexité qui a été générée par ce qui a été créé lorsque vous êtes nés a, en quelque sorte, généré une forme de convoitise, une ruée vers l’or, une volonté de s’affirmer dans une royauté qui existait déjà, mais tellement lointaine qu’elle a été oubliée.

Rien de ce qui est ne l’a été de façon spontanée même si tout l’est puisque vous n’avez pas la moindre idée de comment ça naît. Vous croyez détenir les secrets du procréé par vos expériences de croissance et de décroissance, mais la naissance, le naît, ce qui vit ou ne vit pas, ou vit autrement n’est pas de votre fait et ne peut l’être, vous êtes non pas des procréateurs mais des bi-créateurs comme une sorte de moyen périphérique pour arriver à créer, le terme plus juste serait di-créateurs imprimant ainsi une distance dans l’existence et votre croyance en votre création toute puissante, même si, au même titre que tout, elle existe cette puissance toute créatrice. Mais si vous regardez de plus près, tout est en puissance de croissance et de création d’existence, même dans le stérile ou apparence de, il existe une croyance que c’est une non croissance, la stérilité n’existe pas, vos cellules l’attestent même dans la dégénérescence. Une décroissance est une croyance, c’est une croissance en inversé mais c’est une croissance et non pas une réalité de décroissance. La vie qui se vit n’a que faire de vos croyances ou plus précisément, elle n’est pas dans cette sphère de croyances. Vous croyez plier la vie à vos volontés sans voir les fils qui sont tirés, ces fils qui vous meuvent et vous déploient.

La création est une insatisfaction pour nombre d’entre vous parce qu’elle a pour limites vos murs et croyances de limitations. Vous croyez souffrir et manquer l’asphyxie, une vérité est que vous réapprenez à respirer et comme un bébé qui naît cela crée parfois des entrechocs. Vous vous amenez à re-respirer et pour de vrai cette fois, pas dans un petit périmètre ou une sphère de croyances en ce qui respire, ou comment, ou pourquoi. Si cela est compliqué à ce point c’est que vous allez chercher et respirer et plonger dans vos branches et racines les plus enfouies, les plus profondes, les plus cachées, les non-dites et interdites.

La respiration, l’air, les atmosphères se renouvellent et ce renouveau, cette nouvelleté est aspirée goulûment parfois trop et cela a des conséquences et des demandes d’existence dans une autre forme de croyances et cela part et s’en va vivre plus doucement avec moins de contrebalancements à gérer, à croire que vous gérez, tout se fait, non par nécessité mais par ce qui est et naît, et tout à voir avec la naissance et la croissance, rien ne décroît fondamentalement. Une galaxie entière disparaissant fait place à, parfois, un vide spatial ou un nuage cosmique comme vous dites et tout ça est source de croyance et tout ça est la croissance, la vie, merci.

Dieu de l’air et du feu de l’air et du feu de la respiration, je ne suis pas seul acteur de cette respiration, oui je suis Eole, de l’air comme une atmosphère, comme un rien qui se transfère à travers l’air, les vents sont de l’air pulsé, ces vents n’ont pas de limitation d’atmosphère. Vous semblez persuadé que votre air ne se renouvelle qu’à travers et au travers de cette bulle, cette sphère que vous voyez comme une forme de limitation, d’enfermement. Fondamentalement, vous n’êtes pas réellement, uniquement issus de cette sphère, vous venez d’autres sphères, autres bien-sûr plurielles, distanciées, tellement distanciées que vous ne pouvez les percevoir même dans vos miroirs télescopiques. Vous voyez l’air comme des bulles d’air, vous avez formé ce format dans l’eau, des bulles d’air, pourquoi rondes, elles sont à l’image de l’air que vous pensez respirer, de la sphère d’air que vous pensez respirer, en cloisonné, vous respirez aussi du cosmique et ceci en permanence pas uniquement la nuit lorsque les étoiles brillent, parce que même en journée vos étoiles brillent.

Les transformations, les risques de transformations, vous effraient, qu’elles arrivent par des biais contorsionnés, en semblance d’erroné, ou de méchanceté, ou de négativité, avec cette croyance que ce qui est mauvais a plus de pouvoir, plus de création, plus de réalisation que vous, la forme de vérité que vous pourriez regarder c’est que, ce mauvais est créé en même temps que l’éveillé, que l’émerveillé, que l’illuminé, il est co-existant et co-créé, aussi ils vous poussent énormément avec leurs croyances dans vos croyances en l’existence, dans une croyance d’existence en maltraitance, il vous pousse à regarder votre part de création, votre existence partielle certe, mais de créance, de croyances de création, de distanciation avec votre vie, comme si vous n’étiez pas créateurs de vous-mêmes. Je peux tout créer, je peux tout faire, souvent dans cette sphère de croyances se bat la croyance que vous avez que vous êtes et que vous serez victime un moment donné, ça passe par toutes sortes, vous, vous-mêmes, pour vous-même, par vous-même, contre vous-mêmes ce qui est plus dans une forme de vérité et ensuite ça s’étend à toutes les existences alentours qui ne sont que des miroirs, une invention, une illusion, une hallucination collective, même si c’est la vie, merci. 

Eole

jeudi 10 juin 2021 – curram in silva

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s